Contact
Qui sommes nous

Sénégal : l'opposition reporte sa manifestation contre le gouvernement

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 30 juin 2022

Les protestations seront organisées à une date ultérieure, le calendrier actuel coïncidant avec les périodes d'examens scolaires et la préparation de la fête musulmane de l'Aïd el-Kbir.

Au Sénégal, l'opposition reporte ses manifestations contre le gouvernement de Macky Sall. Annoncé ce mercredi par Ousmane Sonko, les protestations, toujours interdites par les autorités, seront organisées à une date ultérieure, le calendrier actuel coïncidant avec les périodes d'examens scolaires et la préparation de la fête musulmane de l'Aïd el-Kbir.

"Nous n'avons plus rien à gagner à continuer dans cette stratégie", a déclaré le leader de l'opposition Ousmane Sonko. "Qu'est-ce qui reste à faire ? Il faut qu'on s'oriente résolument vers les élections législatives et il faut que les Sénégalais désavouent Macky Sall par rapport à sa gouvernance économique, sa gouvernance judiciaire, mais qu'ils le désavouent également par rapport à ses pratiques politiques malsaines tendant à instrumentaliser la justice pour écarter des adversaires politiques. Macky Sall perd l'Assemblée nationale le 31 juillet, on ne parlera plus de troisième mandat dans ce pays."

Au Sénégal, l'opposition reporte ses manifestations contre le gouvernement de Macky Sall. Annoncé ce mercredi par Ousmane Sonko, les protestations, toujours interdites par les autorités, seront organisées à une date ultérieure, le calendrier actuel coïncidant avec les périodes d'examens scolaires et la préparation de la fête musulmane de l'Aïd el-Kbir.

"Nous n'avons plus rien à gagner à continuer dans cette stratégie", a déclaré le leader de l'opposition Ousmane Sonko. "Qu'est-ce qui reste à faire ? Il faut qu'on s'oriente résolument vers les élections législatives et il faut que les Sénégalais désavouent Macky Sall par rapport à sa gouvernance économique, sa gouvernance judiciaire, mais qu'ils le désavouent également par rapport à ses pratiques politiques malsaines tendant à instrumentaliser la justice pour écarter des adversaires politiques. Macky Sall perd l'Assemblée nationale le 31 juillet, on ne parlera plus de troisième mandat dans ce pays." (euronews)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram