Contact
Qui sommes nous

Départ des forces françaises du Mali : « on se réorganise, mais on ne part pas »

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 16 février 2022

Le ministre français des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, a indiqué que la France avait l’intention de quitter le Mali mais pas le Sahel et que l’armée française continuerait à opérer dans la région.

Dans un entretien avec France5, le chef de la diplomatie française a indiqué que les conditions n’étaient plus réunies pour que les militaires français restent au Mali. Dans cette logique, Paris compte donc réorganiser ses troupes dans la région en les redéployant dans d’autres pays qui selon elle, en ont besoin et sont demandeurs.

« Le président de la République a souhaité que l’on se réorganise, mais on ne part pas », insiste Jean-Yves Le Drian. « Si les conditions ne sont plus réunies pour qu’on puisse être en mesure d’agir au Mali, on continuera à combattre le terrorisme à côté, avec les autres pays du Sahel qui sont tout à fait demandeurs », a expliqué le ministre français des Affaires étrangères.

Le Drian a souligné que les pays de la région sont demandeur de l’aide française pour contrer la menace terroriste au Sahel. Selon plusieurs observateurs, après l’annonce du départ des forces françaises du Mali, qui devrait être faite mercredi en France, Paris tentera de convaincre certains pays pour qu’ils acceptent l’aide Française.

On sait que les pays comme le Bénin, le Togo et le Ghana seront très courtisés par la France pour qu’ils acceptent la présence de ses forces militaires sur leur territoire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme qui étendu ses tentacules vers ces pays côtiers. La Côte d’Ivoire ne devrait pas poser de problème mais le Burkina Faso est toujours incertain avec le changement de régime. (aniamey.com)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram