Contact
Qui sommes nous

Sondage de Sidiki Guindo à Bamako. Plus 90% de Maliens favorables à la prolongation de la transition

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 18 janvier 2022

Plus de 90% de Bamakois favorables à la prolongation de la transition ; plus de 90% de la population trouve injuste les sanctions de la CEDEAO contre le Mali ; plus de 95% des Maliens favorables à la gestion de la transition …C’est le résultat d’un sondage fait par le statisticien économiste Sidiki Guindo du 14 au 16 janvier 2022 sur un échantillon de 1345 individus dans le district de Bamako.

Les résultats du sondage de Sidiki Guindo sont favorables aux autorités de la transition. Si la prolongation de la transition les oppose à la CEDEAO, les Maliens sondés, en majorité, se sont prononcés en faveur des autorités.

En effet, même si des groupements et partis politiques ont boudé les assises nationales de la refondation, des Maliens ont été satisfaits de l’organisation de ces assises. Selon le sondage de Sidiki Guindo, sur les 1345 personnes interrogées, « 81,71% sont satisfaits de la manière dont les assises ont été organisées (avec 58.29% très satisfaits et 23.42% plutôt satisfaits) contre 4.83% qui sont insatisfaits (avec 2.60% de plutôt insatisfaits et 2.23% de très insatisfaits) ». 76,43% des bamakois sont satisfaits des conclusions de ces assises contre 5.79 % qui sont insatisfaits, selon le même sondage.

Sur la question du report des élections, les Maliens sondées, en majorité écrasante, ont plaidé en faveur des autorités. « Aujourd’hui, deux opinions circulent au sein de la population malienne : la première soutient qu’il faut organiser les élections le plus rapidement possible ; alors que la seconde opinion défend le report de ces élections pour une meilleure organisation au moment opportun. Quelle est votre opinion ? Les résultats révèlent que : 94.35% de la population bamakoise est pour le report des élections alors que 5.43% de cette population pense que nous devons organiser ces élections le plus rapidement possible et 0.22% n’a pas donné de réponse à cette question. La majorité de la population est donc pour le report des élections présidentielles. Le croisement de cette variable avec le niveau de formation montre que : plus de 90% des personnes sont favorables au report, quel que soit leur niveau de formation (95.18% pour ceux qui ont moins que le niveau BAC et 91.26% pour ceux qui ont fait des études universitaires) », a précisé le statisticien. A en croire ce sondage, 81.71% des 1345 personnes interrogées à travers Bamako demande un report de deux ans minimum ; 63.72% pour un report de 3 ans minimum et 49,29% pour un report de 4 ans minimum. « La durée moyenne est estimée à environ 3 ans et 4 mois (hypothèse de traitement des valeurs aberrantes : ceux qui ont proposé une durée supérieure à 5 ans ont été ramenés à 5 ans, ils étaient environ 12.7% des enquêtés. A l’inverse, ceux qui ont proposé une durée de moins de 6 mois ont été ramenés à 6 mois, ils étaient environ 1.3% des enquêtés) », a expliqué Sidiki Guindo dans son document.
Il ressort de ce sondage que 96.28% sont satisfaits de la gestion actuelle du pays (avec 76.80%, très satisfaits et 19.48% plutôt satisfaits). Quant aux sanctions de la CEDEAO contre le Mali, 92.42% de la population trouve ces sanctions injustes. Et, précise le document signé par Sidiki Guindo, 86.62% de la population est satisfaite de la réponse du gouvernement malien aux sanctions de la CEDEAO. Aussi, selon le même sondage, 94.28% de la population souhaite que l’équipe actuelle reste alors que 5.72% souhaite qu’ils remettent le pouvoir à un démocrate.
La France est partenaire privilégié du Mali depuis près d’une décennie dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Mais les Maliens demandent son départ car ils trouvent que la présence française n’a pas eu d’impacts positifs. « Opinion sur l’appui apporté par la France depuis 2012: êtes-vous très satisfaits ; plutôt satisfaits ; pas satisfaits ; pas du tout satisfaits de l’appui apporté par la France dans la résolution du problème du nord? L’analyse montre que la majorité de la population n’est pas satisfaite de l’appui apporté par la France. En effet, 96.28% de la population (soit plus de 9 personnes sur dix) déclarent ne pas être satisfaites de l’appui apporté par la France (avec 82.30% pas du tout satisfaite et 13.98% pas plutôt pas satisfaite). Seulement 3.72% déclare être satisfaite de cet appui », précise le document qui ajoute que 93.83% de la population ont confiance à la Russie (avec 67.29% beaucoup confiance et 26.54% plutôt confiance) contre 2.90% qui n’ont pas confiance à ce pays (avec 1.04% de pas du tout confiance et 1.86% de pas plutôt confiance).

Assimi et Choguel, les personnalités les plus populaires du Mali
Au cours de ce sondage, les Maliens se sont prononcés sur certaines personnalités du Mali. Il ressort du document que le président de la transition est le plus populaire suivi de son premier ministre. Selon Sidiki Guindo, 97.55% des bamakois ont une opinion favorable du président de la Transition (avec 83.72% très favorable et 13.83% plutôt favorable) alors que 2.23% ont une opinion défavorable. Quant au premier ministre Choguel Kokalla Maïga, 91.30% des bamakois ont une opinion favorable de sa personne alors que 6.39% ont une opinion défavorable.
Boureima Guindo. (Le Pays)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram