Cémoi, un chocolatier renommé, et la Société de développement des forêts (Sodefor) ont récemment conclu un nouvel accord visant à renforcer la régénération de la couverture forestière en Côte d’Ivoire.

Cette signature d’accord-cadre, qui s’est tenue le 6 juillet dernier au siège de la Sodefor à Cocody (Abidjan), mettra l’accent sur des initiatives clés telles que la production de plants forestiers, la création de reboisements agroforestiers et le suivi de ces initiatives en collaboration avec les producteurs.

Le Colonel-major Mamadou Sangaré, directeur général de la Sodefor, a souligné l’importance du savoir-faire de l’organisation dans la mission de plantation d’arbres, exprimant ainsi sa satisfaction quant à la confiance renouvelée envers l’institution. Il a également salué les actions concrètes menées par le groupe Cémoi en faveur de la reforestation et de la promotion de l’agroforesterie, en particulier dans le domaine de la cacaoculture durable.

Quant à Lona Ouali, directeur général du groupe Cémoi, il s’est réjoui des résultats tangibles déjà obtenus grâce à leur partenariat précédent, mettant en évidence l’impact positif qui a conduit à un véritable changement de comportement au sein des coopératives. Il a noté que les coopératives investissent désormais dans l’achat de plants, témoignant ainsi de leur engagement envers la cause.

En conclusion, il a encouragé d’autres partenaires et entreprises qui hésitent encore à participer à cette vaste opération de reforestation. Il a souligné l’importance de travailler ensemble pour restaurer et préserver les ressources forestières en Côte d’Ivoire.

Il convient de noter que le premier accord entre Cémoi et la Sodefor avait été signé le 6 avril 2017, avec pour objectif principal de sensibiliser les coopératives affiliées au groupe, de les former à l’agroforesterie et d’améliorer leur compréhension du code forestier, notamment en ce qui concerne la propriété des arbres.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here