Contact
Qui sommes nous

CIV. Visite de travail / Le nouveau ministre des eaux et forêts était à la Sodefor

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 7 mai 2022

La matinée du 6 mai dernier était très animée au siège social de la Société de développement des forêts (Sodefor). La raison ? Une visite officielle du nouveau ministre des Eaux et Forêts, Monsieur Laurent Tchagba. Du ministère de l’Hydraulique qu’il gérait dans le gouvernement Achi Patrick 1, l’homme s’est vu confié le ministère des Eaux et Forêts lors de la deuxième formation du gouvernement sous le même Premier ministre. En attendant de vous fait un résumé de l’intervention du nouveau ministre de tutel, nous vous proposons le discours intégral du Colonel-Major Mamadou Sangaré, Directeur général de la Sodefor.

Monsieur le Ministre des Eaux et Forêts ;

Monsieur le Directeur de Cabinet ;

Monsieur le Président du Conseil d’Administration de la SODEFOR ;

Messieurs les Administrateurs ;

Monsieur l’Inspecteur Général des Eaux et Forêts ;

Monsieur le Directeur Général des Eaux et Forêts ;

Mesdames et Messieurs les Représentants des Partenaires ;

Mesdames et Messieurs les Directeurs, Sous Directeurs, Chefs de Service ;

Honorables Invités ;

Mesdames et Messieurs ;

Chers amis de la Presse ;

Mr le Ministre, L’ensemble du personnel de la SODEFOR, a l’immense joie  de vous recevoir en ce jour, soit deux semaines après  votre prise de fonction  à  la tête du Ministère des Eaux et Forêts. Le choix porté sur la SODEFOR pour votre première visite à vos structures, témoigne de l’intérêt que vous accordez à la mission régalienne qui est la nôtre. Nous profitons de cette occasion pour vous adresser nos vives et sincères félicitations pour cette marque de confiance que le Président son excellence Alassane OUATTARA et le 1er Ministre Patrick ACHI ont bien voulu vous faire.

Je voudrais également, au nom du personnel et en mon nom, vous renouveler nos vœux les plus chers de santé, de paix, de  joie et de  bonheur pour vous même, votre famille et tous ceux qui vous sont chers. Que votre mission soit couronnée chaque jour de succès, pour faire progresser le secteur forestier vers les objectifs ambitieux fixés par le chef de l’Etat, son Excellence Alassane OUATTARA.

Monsieur le Ministre,

Au regard du rôle vital que jouent la forêt, la faune et les ressources en eau dans la vie sur notre planète terre, assurer leur protection et leur conservation, constitue à notre sens une continuité de l’œuvre du Créateur. C’est à juste titre qu’à l’entame de mon propos, je  voudrais confier la réussite de votre mission à la miséricorde du Tout Puissant.

Monsieur le Ministre,

Il me plait  de vous traduire, ici et maintenant, mon engagement personnel et celui de la SODEFOR toute entière à vous accompagner dans la délicate mission qui est la vôtre, pour une réussite éclatante au grand bonheur de notre pays.

Monsieur le Ministre,

Bien que vous le sachiez déjà, permettez-moi de vous présenter  brièvement la structure SODEFOR qui vous accueille ce jour.

La SODEFOR, Société d’Etat, a été créée le 15 septembre 1966. Elle est placée sous la double tutelle du Ministère des Eaux et Forêts et du Ministère Chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat.

La SODEFOR a pour mission principale la Protection, l’Aménagement et le Reboisement  des forêts classées de la Côte d’Ivoire. Dans ce cadre, elle gère 234 forêts classées d’une superficie d’environ 4,2  millions hectares soit 13% du territoire.

Pour la mise en œuvre efficace de sa mission, elle est organisée en 5 Directions Centrales, 2 Départements, 9 Centres de Gestion et 60 Unités de Gestion Forestière, tous dotés d’une relative autonomie de gestion.

La SODEFOR emploie au 30 avril 2022:

  • 861 agents dont 22% au siège et 78% sur le terrain dans le CG et les UGF ;
  • 432 agents techniques  des Eaux et Forêts (65%)et 429 agents d’administratifs et autres (35%)
  • 396 fonctionnaires (46%) et 465 conventionnels (54%)
  • Agents commis à la surveillance : 374 soit 11.230 ha par agent
  • Genre, femme 15% (133), homme 85% (728)
  • Age moyen, 44 ans
  •  

Après cinquante-six (56) ans d’existence, elle capitalise entre autres:

  • plus de 220 000 ha de reboisements  toutes essences confondues;
  • plus de 60 000 ha de parcelles agroforestières
  • plus de 2,5 millions d’ha dotés de plans d’aménagement soit 61% de la superficie totale des forêts classées ;
  • d’un laboratoire de traitement et de conservation des semences forestières
  • Des infrastructures de production de plants constituées de deux  centres de bouturage, de plus de 300 ha de parcelles et vergers à graines et d’un vaste réseau de semenciers reparti sur l’ensemble du territoire.

Avec ce dispositif, la SSODEFOR est capable de produire annuellement plus de 20 millions de plants et des centaines de tonnes de semences forestières certifiées

  • La signature de plusieurs conventions de partenariats avec les universités et instituts de recherches pour la satisfaction de ses besoins en recherche développement,
  • Une unité moderne de production cartographique pour accompagner en priorité l’élaboration et la mise en œuvre des plans d’aménagement
  • Au plan social, la SODEFOR dispose d’un centre de santé équipé avec un médecin et 2 infirmiers et d’une couverture assurance maladie
  • Etc.

Malheureusement, avec la longue crise de 1999 à 2011, nous avons connu un important ralentissement de nos activités avec une forte détérioration de notre  outil de production, le pillage des forêts classées par de nombreux migrants pour l’exploitation des produits ligneux ou l’occupation  des terres pour l’agriculture, ou l’orpaillage.

Depuis 2012, avec la sortie de crise, nous enregistrons une amorce de résolution de ces problèmes.

A cet instant de mes propos, permettez-moi de remercier très sincèrement tous ceux qui ont permis d’obtenir ces résultats.

Cependant, malgré ces résultats édifiants, des difficultés majeures demeurent notamment :

  • L’appauvrissement et l’état de dégradation avancée des forêts classées du fait essentiellement de la pression continue des populations paysannes, aggravée par les flux migratoires incontrôlés et l’avènement du nouveau fléau que constitue l’orpaillage clandestin.
  • L’insuffisance  de ressources financières pour assurer le relèvement du niveau des activités de protection et de reboisement. En effet, le retrait des financements des bailleurs de fonds durant la décennie de crise socio politique et l’appauvrissement des forêts classées en ressources ligneuses exploitables, ont bouleversé toutes les prévisions initiales.

Or Le contexte actuel de gestion durable des forêts, exige de disposer de fonds suffisants et adaptés.

C’est dans ce contexte que la coïncidence de votre arrivée à la tête du Ministère des Eaux et Forêts avec d’une part,

  • L’organisation en Côte d’Ivoire de la COOP15 pour laquelle la SODEFOR est un acteur important au regard de sa mission,

Et d’autre part,

  • les négociations en cours avec les bailleurs de fonds dans le cadre de la SPPREF, notamment la Banque Mondiale, la BEI, l’AFD, la FAO,

Est porteuse d’espoir.

Ce sentiment d’espoir est doublement renforcé par l’engament affiché du conseil d’Administration dans la recherche de financements et de la participation  de plus en plus visible de nombreux opérateurs économiques du bois dans le renouvellement de la ressource bois à travers le reboisement en vue de pérenniser leurs activités industrielles.

La société civile est également de plus en plus aux avant-gardes de la lutte contre la déforestation tout comme la communauté internationale est mobilisé au regard de l’ardeur des effets des changements climatiques qui n’épargnent à présent aucun continent.

Mr le Ministre, comme vous pouvez le constaté, Ce sont autant d’atouts qui fondent aujourd’hui notre sentiment d’espoir de revoir très rapidement sous votre gouvernance éclairée, une SODEFOR de nouveau rayonnante avec ses grands chantiers de reboisement comme par le passé afin de faire barrage à l’avancée du désert en Côte d’ivoire et créer le microclimat nécessaire à la poursuite du  Développement économique, social et culturel du pays.   

Monsieur le Ministre,

Le Président Houphouët Boigny, ne disait-il pas en 1988 dans la préface du Plan Directeur Forestier 1988-2015 et je cite ?

‘’Si une génération a disposé de la forêt ivoirienne pour assurer l’essor économique et social du pays, celle qui lui succède doit désormais s’attacher à la reconstituer, tant pour sauvegarder notre environnement naturel que pour préserver notre bien-être. Un tel défi est à la mesure de la Côte d’Ivoire.’’ Fin de citation.

Mr le Ministre, tel est le défi que nous sommes déterminés à relever sous votre autorité.

Pour ce faire, tout le personnel de la SODEFOR est mobilisé à vos ordres, commandez et nous obéirons comme le dirait les militaires.

Monsieur le Ministre, Mesdames  et Messieurs honorables invités, chers collaborateurs, messiers les artistes, chers amis de la presse,

Je ne saurais terminer mon propos sans renouveler nos remerciements à tous ceux qui ont fait le déplacement et qui ont contribué à la réussite de notre cérémonie de ce jour.

Vive la SODEFOR  pour une Côte d’Ivoire plus verte et Prospère.

Je vous remercie pour votre aimable attention

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram