Contact
Qui sommes nous

Le Qatar va investir 5 milliards de dollars en Égypte

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 30 mars 2022

Le Qatar va investir cinq milliards de dollars en Égypte, ont déclaré des responsables mardi, signalant une amélioration croissante des liens entre les deux nations.

Cette annonce a été faite alors que le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammad bin Abdulrahman Al Thani, achevait une visite dans la capitale égyptienne, Le Caire, où il a rencontré le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi et d'autres responsables gouvernementaux.

Selon un communiqué égyptien, l'enveloppe de cinq milliards de dollars est destinée à "renforcer la coopération économique et d'investissement entre les deux pays frères". Le communiqué n'a pas fourni d'autres détails, notamment un calendrier pour les investissements. L'agence de presse publique du Qatar a également fait état de cette évolution.

Mohammad bin Abdulrahman Al Thani, qui est également vice-premier ministre du Qatar, est arrivé en Égypte lundi pour sa deuxième visite depuis que l'Égypte et trois pays du Golfe ont mis fin à un conflit diplomatique avec le pays riche en énergie l'année dernière. Il était accompagné du ministre des Finances Ali bin Ahmed Al Kuwari.

Abel Fattah El-Sissi, qui a rencontré les ministres qataris mardi, a salué "les progrès tangibles réalisés dans le cadre des relations égypto-qataries", selon le bureau du dirigeant égyptien. Les responsables qataris ont également rencontré mardi le Premier ministre Mustafa Madbouly et le ministre des Finances Mohammed Moait. Le bureau du Premier ministre a annoncé l'accord d'investissement.

Crise diplomatique

Lors d'une conférence de presse conjointe lundi avec le ministre des Affaires étrangères Sameh Shukry, M. Al Thani a déclaré que les liens entre le Qatar et l'Égypte s'amélioraient "après avoir surmonté la période précédente, qui était entachée de quelques tensions."

Une déclaration en janvier 2021 a mis fin à une crise diplomatique qui a débuté en 2017 par un désaccord entre l'Égypte, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn d'une part, et le Qatar d'autre part. Les quatre pays avaient boycotté conjointement le Qatar et espéraient qu'un embargo et un blitz médiatique le pousseraient à mettre fin à ses relations étroites avec la Turquie et l'Iran.

Depuis la fin du conflit, les liens entre les cinq pays se sont améliorés et les hauts responsables ont échangé des visites. Al Thani s'est rendu au Caire en mai et a rencontré el-Sissi. Le dirigeant égyptien a également rencontré à deux reprises l'émir du Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, une fois en novembre en marge du sommet sur le changement climatique à Glasgow et plus récemment en février, lorsqu'ils ont assisté à l'ouverture des Jeux olympiques d'hiver à Pékin.(euronews)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram