Contact
Qui sommes nous

Au Sénégal, le débat sur les parrainages pour les prochaines législatives refait surface

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 16 mars 2022

Ce système controversé impose aux candidats de recueillir au moins 34 580 signatures pour ce scrutin (soit 0,5% du corps électoral), et maximum 55 327 parrainages, soit 0,8% des inscrits. Une exigence catégoriquement rejetée par la coalition d’opposition « Yewwi Askan Wi » d’Ousmane Sonko et Khalifa Sall. De son côté, la majorité défend une « nécessité », pour éviter une multiplication des listes.

En avril dernier, la Cour de justice de la Cédéao avait ordonné au Sénégal la suppression des parrainages, pour « lever les obstacles à une libre participation aux élections ». Les responsables de « Yewwi Askan Wi » réclament l’application de cette décision et rejettent un système qualifié d’« inacceptable »... suite de l'article sur RTI

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram