Contact
Qui sommes nous

Sanctionnés par la CEDEAO, Bamako, Conakry et Ouagadougou ont-ils une chance de s’en sortir ?

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 28 janvier 2022

Dans un entretien à Sputnik, le géopoliticien Abdelkader Soufi estime, à la suite des coups d’État qui ont eu lieu dans certains pays africains, que le temps est venu pour l’Afrique d’avoir sa monnaie d’échange unique et d’enterrer définitivement le Franc CFA et toutes les organisations enfantées par le néocolonialisme.
Après les dures sanctions économiques et financières imposées au Mali et à la Guinée-Conakry, en réaction aux coups d’État effectués par la junte militaire dans ces deux pays, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) s’apprête ce vendredi 28 janvier à faire subir la même chose au Burkina Faso. Ces mesures affaiblissent considérablement les économies de ces pays déjà fragiles depuis plusieurs années, notamment dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

Que peuvent-ils faire pour résister à ces sanctions et maintenir leur activité économique? Est-il possible pour eux de sortir du Franc CFA et de lancer des monnaies nationales indépendantes ?... suite de l'article sur Autre presse

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram