Contact
Qui sommes nous

Dette publique du Bénin : 706,48 milliards F Cfa remboursés à fin septembre 2021

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 19 janvier 2022

Les remboursements des prêts contractés par l’Etat ont atteint 706,48 milliards F Cfa à fin septembre 2021. Le Bénin honore ses engagements vis-à-vis de ses créanciers, quoique le taux d’endettement public reste élevé (49 % du Pib).

A fin septembre 2021, les remboursements des prêts contractés par l’Etat sont chiffrés à 706,482 milliards F Cfa dont 181,332 milliards F Cfa au titre du paiement des intérêts de la dette publique (intérieure et extérieure), selon le Rapport d’exécution (Rapex) au 30 septembre de la loi de finances 2021. En revanche, sur les neuf premiers mois de l’année
écoulée, indique le document de la direction générale du Budget (Dgb/Mef), les nouvelles dettes contractées par l’Etat en vue de continuer à réaliser les projets d’investissement s’élèvent à 1 281,908 milliards F Cfa.

Les échéances de remboursement des prêts envers les bailleurs de fonds sont régulièrement honorées à bonne date. A preuve, sur initiative du gouvernement, la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) a finalisé le 29 novembre 2021, une opération inédite de remboursement d’une partie de sa dette sur le marché financier sous régional pour un montant total de 217,850 milliards F Cfa. Cela matérialise le remboursement anticipé d’emprunts obligataires contractés à des conditions de marché moins favorables et ayant servi au financement des projets éligibles aux Objectifs de développement durable (Odd).
Le gouvernement entend continuer à respecter sa signature. Pour l’année 2022, l’Etat a prévu, dans la nouvelle loi de finances, de rembourser une partie de sa dette aux partenaires au développement et aux opérateurs économiques
à hauteur de 513,448 milliards F Cfa. Les charges financières de la dette devraient atteindre 204,930 milliards F Cfa. La dette publique du Bénin demeure viable et soutenable, conformément à la stratégie d’endettement 2020-2024 du
gouvernement, analyse la Caisse autonome d’amortissement (Caa). A priori, il n’y aurait pas de dépassement.

L’encours de la dette publique estimé à 49,2 % du Pib en 2021 devrait néanmoins augmenter à 49,6 %, suivant les projections du budget 2022. Le niveau de la dette restera ainsi en dessous de la limite de 55 % fixée par le Cadre de viabilité de la dette du Fonds monétaire international (Fmi) et de la Banque mondiale et loin de la norme communautaire de 70 % maximum de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).

Ainsi, le Bénin dispose d’une marge de manœuvre qui lui permet de conduire sa politique d’endettement pour le financement des projets de développement. Pour la préservation de la viabilité de la dette, la stratégie pour la
dette intérieure est orientée vers une réduction progressive du recours aux bons de Trésor et l’allongement de la maturité des obligations permettant d’améliorer le profil de remboursement de la dette.
Pour la dette extérieure, la politique est axée sur le recours en priorité aux financements concessionnels, notamment les emprunts multilatéraux hautement concessionnels afin de réduire les risques de refinancement et de taux d’intérêt, ainsi que la diversification de la base des créanciers en ayant recours aux bailleurs non traditionnels pour le financement des projets rentables. (acotonou.com)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram