Contact
Qui sommes nous

Scandale de Miss Sénégal : une internaute ayant relayé des témoignages convoquée par la police

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 13 décembre 2021

Nouveau rebondissement dans l’affaire Miss Sénégal qui a secoué le pays en novembre. L'administratrice de la page Facebook « Femmes chic », Mariama Kébé, contre qui la présidente du comité Miss Sénégal avait porté plainte pour diffamation, est convoquée lundi 13 décembre dans la matinée à la brigade des mœurs. Elle avait largement relayé les témoignages et accusations de viol de miss Sénégal 2020, mais aussi d'autres reines de beauté.

« Je n’ai aucun regret, j’ai aidé des femmes à parler des agressions et viols qu’elles n’avaient jamais osé dénoncer », assure Mariama Kébé, plus connue sous le nom de Mamico Coco. Cette dernière, administratrice du groupe « Femmes chic » sur Facebook, est convoquée par la brigade des moeurs suite à une plainte pour diffamation porté par la présidente du comité miss Sénégal. 

Elle lui reproche d’avoir diffusé une vidéo en direct sur ses réseaux sociaux pour donner la parole de manière anonyme à des miss qui dénonçaient des cas d’abus, d’agressions ou de harcèlement sexuels dans le cadre d’événements organisés par le comité Miss Sénégal.

« La justice doit faire son travail »

Cette vidéo avait été diffusée juste après que Ndèye Fatima Dione, miss Sénégal 2020, affirme avoir été victime de viol suivi d'une grossesse lors d’un déplacement avec le comité. L'affaire avait créé la polémique suite à l’interview de la présidente qui avait réagi : « Si on te viole, c’est que tu l’as bien cherché. » 

Si elle s’est excusée pour ses propos, Amina Badiane s’est levée contre ceux qui la pointe du doigt et laisse maintenant « la justice faire son travail ». (rfi.fr)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram