Contact
Qui sommes nous

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 21 février 2022

Mali : le président de la Cédéao estime qu’une transition de 12 mois «serait acceptable»

près le coup d’Etat d’août 2020, la junte malienne et la Cédéao avaient prévu des élections présidentielle et législatives pour fin février 2022. Après le second coup d'Etat de mai 2021, les militaires ont proposé un nouveau délai de 5 ans à la Cédéao, et ensuite 4 ans. L’institution sous-régionale a catégoriquement refusé. Lors du dernier sommet UA-UE à Bruxelles, Nana Akufo-Addo, résident du Ghana et président en exercice de la Cédéao a affirmé que lui et ses pairs envisagent d'accepter une transition d'une année supplémentaire au Mali.

En une année, le Mali doit être en mesure d’organiser au moins l’élection présidentielle. En tout cas, c’est a priori le délai qu’entend accorder au Mali l’institution sous-régionale. La durée d’un an est également le délai qui figure dans une note interne d’une mission technique internationale que RFI a pu consulter... suite de l'article sur RFI

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram