Les États-Unis ambitionnent de positionner des bases militaires au Bénin et en Côte d’Ivoire. Le projet a été au cœur des échanges lors des derniers déplacements du patron du Commandement des États-Unis pour l’Afrique (Africom) à Abidjan et à Cotonou.

Le Général Michael Langley du Corps des Marines des États-Unis, Commandant du Commandement des États-Unis pour l’Afrique, et le Sergent-Major Michael Woods du Corps des Marines des États-Unis, Sous-Officier de Haut-Rang, s’étaient rendus en Côte d’Ivoire et au Bénin fin avril 2024 et début mai 2024. Officiellement, ils s’étaient déplacés dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale sur le plan sécuritaire.

Selon Jeune Afrique (JA), les coulisses de cette visite révèlent l’idée de l’implantation de bases militaires américaines dans les deux pays ciblés. Quelques mois avant le déplacement des hauts gradés américains, le quotidien américain The Wall Street Journal annonçait que les États-Unis souhaitent établir des bases de drones militaires dans trois pays côtiers d’Afrique de l’Ouest, à savoir : le Ghana, le Bénin et la Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire aurait même déjà donné son accord. JA révèle que le président ivoirien s’est montré favorable au projet, « tout en laissant le soin à son chef d’état-major des armées d’en déterminer le format », rapporte le magazine dans une publication en date du 12 juin 2024.

Chassée du Niger, l’armée américaine va essayer de se repositionner dans la sous-région. L’argument de la lutte contre le terrorisme est bien trouvé pour cette transition.

Les Etats-Unis veulent installer des bases militaires au Bénin et en Côte d’Ivoire (msn.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici