Contact
Qui sommes nous

Côte d'Ivoire /" Affaire plus de 700 millions FCFA de financement octroyés à '' Klass' C'': l'Agence Emplois Jeunes s'explique

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 11 juillet 2022

L' Agence Emploi Jeunes, une institution qui se veut le guichet unique de l'emploi en Côte d'Ivoire, a apporté des éclairages dans un communiqué transmis dimanche à Abidjan.net, sur le différend judiciaire portant sur la somme de 790.160.000 FCFA qui l'oppose à « l'entreprise Klass Commerce International SARL ». Cette affaire a été révélée récemment au grand public par Mamadou Touré, le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l'insertion professionnelle et du service civique, lors d'une émission sur une chaîne de télévision ivoirienne. « Le présent communiqué fait suite à la polémique née après l'annonce du ministre de la Promotion de la jeunesse, de l'insertion professionnelle et du service civique, au cours d'une émission relativement au refus de M. Kougnon Charles de rembourser le financement de 790.160.000 FCFA accordé à l'entreprise Klass Commerce International », a fait savoir d'entrée, le communiqué.

Cette annonce du ministre Mamadou Touré, précise-t-on avait suscité une vive polémique alimentée sur la toile. Poursuivant, l'Agence emploi Jeunes a expliqué que le projet « Klass C » a été initié en 2016 par l'entreprise '' Klass Commerce International''. Ce projet, a précisé le document, s'inscrivait, dans la dynamique d'appui à la modernisation du secteur de la coiffure en Côte visant l'insertion professionnelle de 500 jeunes dans ce domaine. « L'objectif du projet était d'installer 100 salons de coiffure et d'esthétique sous la forme de micro franchises au profit de 500 jeunes bénéficiaires répartis sur l'ensemble du territoire national à raison de 5 jeunes par salon », a ajouté le communiqué.

A en croire Jacob Dri Bi, le directeur du partenariat et du financement de l'Agence Emploi Jeunes qui a signé ce communiqué, contrairement à sa démarche d'investir retenue, " Klass Commerce International SARL" « s'est détourné non seulement du modèle financier et n'a pas voulu s'adapter à une autre méthode prudente ». Toute chose, qui a conduit, selon M. Dri Bi, à un défaut de remboursement des fonds débloqués. Après plusieurs tentatives de conciliation avec ce promoteur, a indiqué le communiqué, celui-ci s'était engagé à verser la somme de 10 millions FCFA par mois en remboursement de la créance. Un engagement qui, dira M. Dri Bi, « n'a jamais été respecté ». Mieux, il a souligné que contrairement aux 100 micro franchises attendues, seulement 17 sont installées et fonctionnelles. « La phase amiable étant passée, une procédure a été initiée le 19 juillet 2021 à l'ordonnance d'injonction de payer N°2517/2021 par laquelle le tribunal de Première instance d'Abidjan ordonne la saisie conservatoire des biens meubles ainsi que des créances appartenant à '' Klass Commerce International SARL'', a par ailleurs, révélé l'Agence Emploi Jeunes. Selon l'institution, M. Kougnon Charles, le gérant de l'entreprise' 'Klass' 'a attaqué à son tour, cette décision d'injonction de payer le 13 août 2021.

« La procédure suit son cours devant le tribunal de première instance d'Abidjan et la prochaine audience est prévue le jeudi 27 octobre 2022 pour les communications écrites du Ministère public », a assuré le communiqué. Disant avoir tiré les leçons de ce différend, L'Agence Emploi Jeunes a assuré que des réformes ont été mises depuis 2019 relativement aux financement des projets des jeunes. L'institution a cité en autres, au titre de ces réformes, le plafonnement par projet à 50 millions FCFA sauf autorisation expresse de l'Agence Emploi Jeunes et la définition de trois paliers de financement assortis de mode opératoire spécifiques et de partenaires financiers distincts en vue de fluidifier la prise en charge des demandeurs. (Abidjan.net)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram