Contact
Qui sommes nous

Groupe consultatif PND 2021-2025. 15 706 milliards de FCFA d'engagements obtenus sur un objectif de 9 335 milliards de FCFA

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 16 juin 2022

Sur un objectif initial de 9 335 milliards de FCFA, le Groupe consultatif pour le financement du Plan national de développement (GC PND) 2022 - 2025 a permis de mobiliser 15 706 milliards de FCFA, soit un taux de mobilisation de 168,25%, a annoncé le Premier ministre, Patrick Achi le 15 juin 2022, à Abidjan.

Le Chef du Gouvernement s'est félicité du succès du GCPND 2021 - 2025, et a annoncé que d'autres engagements de partenaires multilatéraux et bilatéraux sont attendus dans les jours prochains.

Bien que le GCPND ait largement dépassé l'objectif fixé qui était de 9 335 milliards de FCFA, Patrick Achi a insisté auprès de la communauté d'investisseurs privés à prendre une part active dans le financement du PND 2021 - 2025 dont le montant global est estimé à 59 000 milliards de FCFA.

Plus tôt dans la journée, le chef du gouvernement a rassuré les partenaires bilatéraux et multilatéraux ainsi que les investisseurs privés sur l'exécution du Plan national de développement (PND) 2021 - 2025 dans le strict respect du principe de viabilité et de soutenabilité de la dette publique.

Selon Patrick Achi, ces investissements aussi bien publics que privés, nécessiteront un changement de paradigme, notamment de gestion et de gouvernance des projets d’investissements.

Cela va impliquer, au niveau de l’administration publique, l’amélioration de l’efficacité de la dépense, des gains d’efficience grâce à la digitalisation, le renforcement de la transparence et de la redevabilité, une lutte ferme et absolue contre toute forme de corruption, et enfin, une évolution qualitative des ressources humaines afin d’épouser « l’approche-résultat » dans la conduite des projets et programmes.

Poursuivant, le Premier ministre a indiqué que le Gouvernement a décidé de faire de l’amélioration de la capacité d’absorption des financements un enjeu stratégique de son action. Il en veut pour preuve, la mise en place de la Plateforme numérique de Suivi des Investissements Publics, destinée à apporter une réponse aux partenaires de développement, aux administrations publiques et aux populations sur l’état d’exécution en temps réel des projets, pour établir un lien direct entre les rapports financiers et l’évolution physique sur le terrain des projet.

''Il nous faudra d’autre part changer notre gouvernance, transformer notre administration, son efficacité et sa culture, pour en faire l’allié permanent du secteur privé, et in fine repenser le rôle de l’État qui, outre ses missions fondatrices et régaliennes, devra demain être plus proactif, prenant des initiatives pour booster le secteur privé dans les champs où le pays possède des avantages comparatifs, là où des filières de compétitivité existent'', a-t-il dit.

Non sans insister sur la nécessité pour le Gouvernement de renforcer le rôle moteur du secteur privé, qui devra représenter par ses investissements 30% du PIB d’ici 2030.

Le Plan National de Développement 2021-2025 est le premier étage concret, structuré et planifié de l'ambition des autorités ivoiriennes de faire de la Côte d'Ivoire, d'ici 2030, un pays à revenus intermédiaires de la tranche supérieure. (abidjan.net)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram