Contact
Qui sommes nous

Libye : Fathi Bashaga n'envisage pas de gouverner de Tripoli

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 27 mai 2022

Après avoir tenté de s’installer à Tripoli la semaine dernière, Fathi Bashaga a déclaré qu’il n’avait, pour le moment, pas l’intention de gouverner depuis la capitale.

Le Premier ministre libyen désigné par la Chambre des représentants a ajouté que son gouvernement travaillerait dans la ville de Sirte qui longe la côte méditerranéenne, situé à mi-chemin entre l’est et l’ouest du pays.

"Nous prenons la responsabilité d'entrer dans la capitale, j'avais déclaré que je n'entrerais pas dans la capitale avant que les conditions soient totalement favorables, à cent pour cent, mais cela ne nous empêche pas de commencer le travail du gouvernement à partir de la ville de Sirte, car toutes les villes libyennes sont considérées comme la capitale dans des mesures extrêmes. Nous attendons maintenant que la session du parlement approuve le budget, et alors nous commencerons immédiatement, si Dieu le veut." a déclaré Fathi Bashagha, Premier ministre de l'Est de la Libye. 

L'impasse politique de longue date du pays s'est aggravée au cours des deux derniers mois, entraînant la fermeture des installations pétrolières - y compris le plus grand champ pétrolier de Libye - dans les zones contrôlées par les forces du commandant Khalifa Hifter, basé dans l'est du pays.

M. Bashagha a déclaré qu'il n'était pas à l'origine de l'arrêt de la production pétrolière : "En ce qui concerne la fermeture du pétrole, je l'ai exprimé dans plus d'une déclaration. Nous ne voulons pas fermer le pétrole. La fermeture du pétrole est quelque chose qui ne fait pas le bonheur des Libyens, mais ce sont les habitants du Croissant pétrolier qui ont décidé cela -- quand ils ont vu que cet argent est dépensé pour acheter des loyautés et pour soutenir les groupes armés illégaux et les gangs criminels."

Son rival Abdelhamid Dbeibah élu Premier ministre intérimaire dans le cadre du processus mené par l’ONU, aurait dû conduire le pays jusqu'aux élections de décembre, mais celles-ci n'ont jamais eu lieu. Il affirme qu’il ne cédera le pouvoir qu'à un gouvernement élu. (euronews)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram