Contact
Qui sommes nous

Algérie, Maroc, Tunisie : comment ont voté les Français du Maghreb ?

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 13 avril 2022

Pour le premier tour de l’élection présidentielle, les résidents français au Maghreb se sont largement abstenus. Mais le candidat Jean-Luc Mélenchon s’est particulièrement démarqué. Avec 27,85 % des suffrages exprimés, Emmanuel Macron, le président sortant, s’est imposé en tête du premier tour de l’élection présidentielle française qui s’est tenu le 10 avril. Il devance Marine Le Pen (23,15 %) et Jean-Luc Mélenchon (21,95 %). Si ces résultats valent pour toute la France, les quelque 150 000 ressortissants français en Algérie, au Maroc et en Tunisie n’ont pas voté dans les mêmes proportions pour les trois candidats qui composent ce podium. Petit tour des résultats au Maghreb.

Zemmour devant Le Pen au Maroc

Avec près de 80 000 ressortissants français sur son sol, le Maroc représente le premier pays d’accueil de la communauté française en Afrique, selon les estimations de l’ambassade de France au Maroc. Parmi eux, près de 53 800 sont inscrits sur les registres consulaires et 38 380 sur les listes électorales. Pour autant, seuls 17 406 d’entre eux se sont déplacés aux urnes, pour un taux de participation globale situé à 45,35 %. La majorité des électeurs français basés au Maroc réside à Casablanca, à Rabat, à Marrakech et, dans une moindre mesure, à Agadir, à Fès, à Oujda et à Tanger.

Pour 40,24 % d’entre eux, le candidat privilégié est Jean-Luc Mélenchon, fondateur du mouvement La France insoumise (LFI). Le candidat principal de la gauche française réalise son meilleur score au Maroc dans sa ville natale, Tanger (55 %). En 2017, il ne convainquait que 27 % des électeurs français eu Maroc. Cinq ans plus tard, sa percée est donc notable.

Les deux candidats de l’extrême droite occupent la troisième et quatrième place du podium de ce premier tour

Le député de LFI est suivi de près par le président-candidat Emmanuel Macron (La République en marche, LREM), qui affiche un score de 37,87 % et arrive en tête à Marrakech et Agadir. Un résultat légèrement supérieur à celui qu’il avait réalisé en 2017 (32 %). Rien d’étonnant, dans la mesure où le chef d’État se positionne en tête des candidats plébiscités par les plus de 65 ans et que ces deux villes comptent une forte part de retraités parmi les Français qui y vivent.

Les deux candidats de l’extrême droite, Éric Zemmour (Reconquête !) et Marine Le Pen (Rassemblement national, RN) occupent respectivement la troisième et quatrième place du podium de ce premier tour. Les suffrages exprimés en faveur du candidat de Reconquête ! s’établissent à 6,67 %, alors que sa concurrente du RN, parvenue au second tour de la présidentielle, affiche un modeste score de 4,52 %, soit peu ou prou le même résultat que cinq ans plus tôt.

Algérie : Mélenchon toute

Parmi les 41 212 Français présents sur les registres consulaires en Algérie, plus de la moitié dépend du consulat général de France à Alger. Pourtant, sur les 15 789 personnes inscrites sur les listes électorales de la capitale, seules 2 338 (14,8 %) se sont exprimées.

Emmanuel Macron semble avoir déçu les électeurs résidents en Algérie

Par rapport au voisin marocain, les résultats de ce premier tour sont ici un peu plus clairement en faveur de Jean-Luc Mélenchon, qui arrive en tête avec 55,4 % des voix. Emmanuel Macron s’établit en deuxième position avec 34,15 % des votes, suivi de Marine Le Pen, qui réunit 2,32 % des électeurs.

Cette année, le candidat de LREM semble avoir déçu les électeurs résidents en Algérie. En 2017, il avait récolté 51,9 % des suffrages exprimés, se positionnant loin devant Jean-Luc Mélenchon, François Fillon (Les Républicains, LR) et Marine Le Pen. À noter : la candidate LR, Valérie Pécresse, absente du podium à Alger et Oran, se hisse à la troisième place à Annaba (2,28 %).

Tunisie : le vote Macron progresse

Avec une majorité de binationaux (67 %), la communauté française de Tunisie est estimée à 30 000 personnes. Plus des deux tiers de ses membres (69 %) résident dans le grand Tunis, et un peu moins du quart dans les villes du littoral sud (Sousse, Nabeul, Monastir et Sfax). Selon les données statistiques de l’ambassade de France à Tunis, 4 % d’entre eux vivent dans la région de Bizerte, au nord du pays.

Avec 5 % des voix, Marine Le Pen a quintuplé son score auprès des ressortissants français en Tunisie

Selon les résultats définitifs du ministère de l’Intérieur, le taux d’abstention pour ce premier tour de la présidentielle s’est élevé à 42 % en Tunisie. Contrairement aux résultats au Maroc et en Algérie, les électeurs français installés en Tunisie ont largement favorisé le candidat Macron à hauteur de 46,06 %. En 2017, Macron affichait 36,8 % des voix lors du premier tour.

Le président-candidat est talonné par Jean-Luc Mélenchon (37 %), qui dépasse à peine les 32 % atteint en 2017 auprès des électeurs français en Tunisie. Il est suivi loin derrière par Marine Le Pen (5 %), qui réalise un score nettement supérieur à celui de 2017 (1 %). Le candidat de la Reconquête, Éric Zemmour, n’aura lui conquis « que » 3 % des électeurs en Tunisie. (jeuneafrique)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram