Contact
Qui sommes nous

Fanicko, de la photographie à la musique

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 12 mars 2022

Fanicko a cru à son étoile, en se lançant dans le domaine de la musique, après quelques années passées dans la photographie professionnelle. Celui qui a créé le groupe de rap « Jérusalem Clan » compte à ce jour une vingtaine de singles et de collaborations. Il est considéré comme une étoile de la musique urbaine au Bénin.

Chanteur-compositeur béninois, Fanicko, de son vrai nom Adjanohoun Fanick Olivier, est un jeune qui s’est essayé à d’autres choses, avant d’entamer une véritable carrière de musicien. Titulaire d’une Licence en Management des Ressources Humaines, ce natif de Cotonou a fait également de la danse électro, de la photographie professionnelle, avant de se lancer dans la musique de RnB et hip-hop. Avec ses amis Ade, Hugo, Junior et Massizo., il crée le groupe « Jérusalem Clan ».

« C’est vrai, je faisais de la danse électro et j’étais le meilleur de Cotonou. Par la suite, je me suis penché vers la photographie professionnelle. A un moment donné, il m’est venu l’envie d’essayer la musique. C’est ainsi qu’est né le Jérusalem Clan », narre l’artiste. « Nous étions cinq, dont Ade qui rappait en anglais, Hugo, Junior, Massizo, Franck et moi-même. J’ai créé le groupe parce qu’à Cotonou, le rap est un peu mort. Il n’y a qu’un seul et digne représentant en la personne de Blaaz, qui d’ailleurs se trouve être mon producteur », se glorifie le natif de Cotonou.

« Avec Jerusalem Clan, on a sorti deux costauds titres qui ont fait très fort. Sauf que très souvent, les groupes, ça ne dure pas, vu qu’il y a divergence d’opinions et des visions différentes », a fait savoir Fanicko, justifiant ainsi les raison de sa carrière solo, débutée en 2013, avec un premier single intitulé « Le Gâteau ». Une reprise de Stromae, l’artiste belge d’origine rwandaise, qui serait d’ailleurs son idole.

Cerise sur « Le Gâteau », puisque la chanson a été un franc succès en Afrique, comme sur le continent européen. Par la suite, Fanicko enchaîne les singles. Les titres « On va faire comment ? » et « Tu fais trop la bouche » lui permettent de s’imposer au Bénin et de se faire connaître dans plusieurs pays d’Afrique francophone. D’ailleurs, en 2019, il remporte les trophées de « Meilleur artiste de l’année » et « Meilleur artiste des auditeurs », à la 11ème édition de « Bénin Top 10 ».

Après ces distinctions de la chaîne de télévision Ortb (Office Radiodiffusion et Télévision du Bénin), Fanicko réalise une véritable razzia aux Titanium Awards, puisqu’il réussit la prouesse de décrocher les titres de « Meilleur artiste de l’année » et « Meilleur artiste Afrobeat », s’affirmant ainsi comme une valeur sûre du hip-hop béninois. (acotonou.com)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram