Contact
Qui sommes nous

Centrafrique : Conditions réunies pour que le dialogue politique se tienne avant la fin mars

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 14 février 2022

En République centrafricaine, le dialogue républicain pourrait se tenir au mois de mars prochain. Initialement promis pour la fin de l’année 2021 par le président Touadera, les travaux du comité préparatoire au dialogue avaient été suspendus, après le retrait des représentants de l’opposition. Ces derniers ayant réintégré le comité, tous les obstacles à la tenue du dialogue semblent désormais levés.

Il reste donc un mois tout juste au comité préparatoire pour organiser le dialogue républicain, promis de longue date par le président Faustin-Archange Touadéra, mais repoussé par le départ des représentants de l’opposition. Ces derniers ont ainsi protesté contre une demande de levée d’immunité parlementaire visant trois députés.

Une fois la procédure annulée, les opposants ont finalement réintégré le comité qui propose les dates du 14 au 21 mars prochain pour la tenue du dialogue, sous réserve de validation par l’exécutif.

« Il n’y a pas de temps à perdre », indique le président du comité, le directeur de cabinet à la présidence, Obed Namsio.

« Faute de financements internationaux, le budget de 350 millions de FCFA est à la charge de l’État centrafricain », a rappelé l’opposant Aurélien Simplice Zingas.

Reste à fixer la liste du présidium, faire parvenir, aux 450 participants, leurs invitations - on sait depuis la fin octobre que les groupes armés ne seront pas représentés - et réparer l’hémicycle de l’Assemblée nationale retenu pour l’événement.

La prochaine réunion du comité doit se tenir mercredi 12 février. (rfi.fr)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram