Contact
Qui sommes nous

Indice de perception de la corruption (IPC 2021) : la corruption gagne toujours du terrain au Niger, selon Transparency International

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 26 janvier 2022

L’organisation non gouvernementale Transparency International vient de publier, ce mardi 25 janvier 2022, son 27e indice annuel de perception de la corruption (IPC). Sur 180 pays, le Niger a été classé 124e avec une note de 31 sur 100 et le pays perd un point par rapport à l’indice 2020. Selon le rapport, 62% des personnes interrogées pour les besoins de l’enquête ont estimé que la corruption a progressé durant les 12 derniers mois au Niger qui fait également partie des 154 pays en recul ou sans aucun progrès notable dans la lutte contre « une corruption endémique » au cours des 10 dernières années.

L'indice de perception de la corruption (IPC) est le principal indicateur mondial de la corruption dans le secteur public, fournissant un aperçu comparatif annuel de 180 pays et territoires. L'indice 2021 s'appuie sur 13 expertises et enquêtes auprès d'entrepreneurs.

Pour la première fois, l'IPC offre un aperçu complet d'une décennie de corruption, révélant quels pays se sont améliorés, ont régressé ou stagné au cours des 10 dernières années. Une analyse supplémentaire met en évidence le lien entre la corruption, la démocratie et les droits de l'homme des pays les moins notés aux économies avancées.

Le classement 2021, place le Danemark, la Finlande et la nouvelle Zélande en première position avec 88 points sur 100 chacun. Suivis du Norvège Singapour et du Suède avec 85 points sur 100 chacun.

Seulement cinq (5) pays africains ont la moyenne sur les 54 classés. On distingue en tête de liste les Seychelles avec 70 points sur 100, le Cap vert qui enregistre 58 points sur 100, suivi du Botswana 55 points sur 100, de l'Ile Maurice 54 points sur 100 et du Ruanda 53 points sur 100. La Namibie qui était le 6eme pays ayant eu la moyenne lors du classement 2020 se retrouve avec 49 points sur 100 un en deçà de la moyenne.

Tableau sombre au Niger

En Afrique de l'ouest, le Ghana et le Sénégal se trouvent un peu proches de la moyenne avec 43 points sur 100 chacun. Suivi du Bénin et du Burkina Faso qui comptabilisent 42 points sur 100 chacun.

Le Niger est 124eme du classement en enregistrant 31 point sur 100 avec le Gabon et la nouvelle Guinée. Il faut noter que le Niger a régressé d'un (1) point et d'un (1) rang par rapport au classement de l'IPC 2020.

Selon le rapport, 62% des personnes interrogées pour les besoins de l’enquête ont estimé que la corruption a progressé durant les 12 derniers mois au Niger qui fait également partie des 154 pays en recul ou sans aucun progrès notable dans la lutte contre la corruption au cours des 10 dernières années. A titre illustratif, 23% des personnes interrogées ont avoué avoir eu recours à la corruption pour obtenir certaines prestations dans les services publics au cours des 12 derniers mois.

« Le Niger fait partie des 50 pays avec une corruption endémique avec un recul grave et sans aucun progrès notable dans la lutte entre la corruption au cours des 10 dernières années. Le manque d’empressement des pouvoirs publics à clarifier leurs liens avec les intérêts privés et à lutter efficacement contre la corruption transforme la légitime exaspération des citoyens en un populisme qui menace l’Etat de droit. Un plan d'urgence est nécessaire pour sortir de cette spirale de stagnation ». Rapport IPC 2021

En bas de l'échelle de l’IPC 2021, on trouve malheureusement un pays africain en l'occurrence le Soudan du sud avec 11 points sur 100, précédé de la Syrie et de la Somalie qui enregistrent 13 points sur 100 chacun. (aniamey.com)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram