Contact
Qui sommes nous

Economie : Le Niger, Champion Africain De La Croissance En 2022 Et 2023, Selon La Banque Mondiale

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 18 janvier 2022

Très bonne nouvelle en ce début d’année 2022. Le Niger sera le champion africain de la croissance en 2022 et 2023, selon le dernier rapport Global Economic Prospects de la Banque Mondiale que citent nos confrères du magasine économique Le360.ma. D’après cette source, le Niger devrait afficher les meilleures performances économiques du continent africain avec un PIB devant croitre de respectivement 6,2% en 2022 et 9,4% en 2023. Notre pays partage cette position de ‘’champions africains de la croissance’’ avec quatre autres pays à savoir, le Rwanda, le Mozambique, le Sénégal, Seychelles et l’Egypte.

Toutefois, les catalyseurs de cette forte croissance varient d’un pays à l’autre. Pour le Niger ce sont les hydrocarbures qui vont tirer la croissance du pays, surtout à partir de 2023 avec l’achèvement de l’oléoduc et la mise en service des exportations de pétrole.

En effet, notre pays est en train de construire un pipeline de 2.000 km reliant Agadem (sud-est du pays) à la côte béninoise de l’océan Atlantique. Un investissement qui va permettre au pays de faire passer sa production de 20.000 barils par jour actuellement à plus de 100.000 barils par jour. Avec la mise en service de ce pipeline, la contribution du secteur des hydrocarbures au PIB sera multipliée par six (6) passant de seulement 4% en 2017, désormais à 24% à l’horizon 2025.

Les autres ingrédients de la forte croissance économiques au Niger, sont le secteur agricole qui, va bénéficier de la réouverture de la frontière avec le Niger. Aussi, l’uranium est l’autre ressource naturelle sur laquelle reposera la croissance du Niger. Le pays est le 4e producteur mondial avec environ 7% de part de marché et dispose de la 6e plus grande réserve d’uranium du monde. La poursuite de la mise en place des grandes infrastructures (barrages hydro-électriques, centrales électriques, routes,…) contribuera aussi à cette croissance grâce notamment aux revenus générés par la hausse et l’exportation des hydrocarbures.

Avec cette forte croissance, la Banque mondiale prévoit aussi une baisse significative du taux de pauvreté qui devrait passer de 41,2% en 2020 à 37% en 2023.

Pour les quatre autres pays cités comme champions africains de la croissance, les locomotives de cette croissance seront les services et la gouvernance pour le Rwanda, l’euphorie autour des découvertes gazières pour le Mozambique ; les infrastructures et l’agriculture puis le gaz et le pétrole pour le Sénégal et le tourisme pour les Seychelles.

Globalement, le continent devrait voir son Produit intérieur brut (PIB) croitre de l’ordre de 3,8 et 3,9% en 2022 et 2023. Un ouf pour tous les pays après la difficile parenthèse 2019-2021 marquée par la pandémie à Covid 19. (aniamey.com)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram