Contact
Qui sommes nous

Investir en Côte d'Ivoire : Patrick Achi rassure les hommes d'affaires sud-africains

Par: Narcis'KOUASSI
Publié le : 4 décembre 2021

Le Premier ministre Patrick Achi a procédé au nom du Président de la République, Alassane Ouattara, à la clôture du Forum économique ivoiro sud-africain, tenu dans le cadre de la visite d’État du Président de la République d’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, ce vendredi 03 décembre 2021 au Sofitel Hôtel Ivoire à Abidjan.

Le chef du gouvernement ivoirien s'est réjoui d'entrée de la signature de plusieurs accords de coopération économique entre les deux pays, afin de hisser le niveau des échanges commerciaux et ceux des entreprises, à un rang conforme à la qualité remarquable des relations politiques et diplomatiques des deux pays frères.

"Les échanges commerciaux entre nos deux pays sont en constante progression depuis 2018, passant de 260 milliards de FCFA à plus de 370 milliards en 2020. Cela reste cependant largement en deçà des potentialités de nos économies et des ambitions exprimées par les milieux d’affaires de nos deux pays.'' a-t-il déploré.

Pour le Premier ministre, la Côte d’Ivoire est devenue, par les réformes menées avec énergie depuis une décennie, l’un des pays d’Afrique les plus attractifs pour les investissements privés. C'est pourquoi il a rassuré le président Cyril Ramaphosa, de la volonté de son homologue Alassane OUATTARA, à continuer à prendre toutes les dispositions législatives et fiscales pour assurer la compétitivité absolue de l’environnement des affaires en Côte d'Ivoire afin de permettre ainsi aux acteurs continentaux et notamment Sud-Africains, d’investir en Côte d’Ivoire avec toujours plus de confiance, de durabilité et de performance partagée.

Le chef d'État sud-africain a témoigné sa gratitude au peuple ivoirien pour l'accueil et invité les acteurs du secteur privé sud-africain à investir en Côte d'Ivoire et aux hommes d'affaires ivoiriens à en faire autant dans son pays. Pour lui, dans le contexte mondial actuel marqué par la pandémie du covid-19, les pays doivent se soutenir mutuellement. Cette crise souligne aussi dans le même temps le caractère impératif pour l’Afrique de bâtir de nouveaux modèles de développement, qui s’appuient sur un secteur privé plus entreprenant, plus compétitif et innovant, et sur de véritables « champions africains » embrassant l’ensemble des opportunités et des marchés de ce continent du 21ème siècle, dans une parfaite synergie avec les ambitions de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et de la concrétisation de la ZECLAF. 

Bien avant, le président du patronat ivoirien, Jean-Marie Ackah a dressé le bilan de ce forum. Selon lui, ce Forum économique a enregistré environ 633 participants dont plus d’une centaine venue de l’Afrique du Sud.

Pendant ces deux jours, se sont Huit (8) sessions qui ont meublé les travaux du Forum avec vingt-deux intervenants dont six originaires d’Afrique du Sud. A en croire Jean-Marie Ackah, afin de permettre aux opérateurs sud-africains de mieux appréhender l’environnement des affaires et les grands projets d’investissements en Côte d’Ivoire, le Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), et le Ministère du Plan et du développement de la Côte d’Ivoire ont respectivement présenté les opportunités en matière d’investissement en Côte d’Ivoire et le Plan National de Développement (PND 2021-2025).

Aux dires du président de la CGECI, ce Forum Economique a jeté les bases d’une collaboration durable entre la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire et les organisations patronales les plus représentatives du secteur privé sud-africain. ''Nous nous engageons à ce que cette collaboration débouche dans les meilleurs délais sur un Mémorandum d’entente dans l’objectif d’aboutir à des partenariats d’affaires.'' a-t-il conclu. (abidjan.net)

Copyright © Jours d'Afrique 2020, tous droits réservés

Follow us:

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram