La procureure générale du Venezuela Luisa Ortega, lors d'une conférence de presse à Caracas, le 31 juillet 2017.

La procureure générale du Venezuela Luisa Ortega, lors d’une conférence de presse à Caracas, le 31 juillet 2017.

Les forces de sécurité vénézuéliennes ont pris position samedi autour du bureau de la procureure générale Luisa Ortega au lendemain de l’entrée en fonction de l’Assemblée constituante qu’elle juge illégitime.

La procureure générale du Venezuela Luisa Ortega, devenue un des principaux adversaires du président Nicolas Maduro, a affirmé samedi que l’armée assiégeait le siège du Parquet à Caracas. « Je rejette le siège du ministère public. Je dénonce cet acte arbitraire devant la communauté nationale et internationale », a écrit Luisa Ortega sur Twitter.

Vendredi, le parquet général qu’elle dirige a demandé à la justice d’annuler l’inauguration de l’Assemblée constituante prévue ce vendredi, en raison de soupçons de manipulation du vote par les autorités.

Les opposants redoutent que cette nouvelle Assemblée, que plusieurs pays dont les Etats-Unis ont refusé de reconnaître, octroie les pleins pouvoirs au chef de l’Etat. Le président Nicolas Maduro estime que la création de cette Constituante apaisera le pays après quatre mois de manifestations antigouvernementales qui ont fait plus de 120 morts, dans un pays miné par les pénuries et la récession. 

Proche de l’ancien président Hugo Chavez, Luisa Ortega a pris ses distances avec le régime de Nicolas Maduro.

KJ

Catégorie:

International

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*