Cette session avait été programmée pour statuer sur la ratification d'une convention, selon le chronogramme établi par le bureau du parlement.

Cette session avait été programmée pour statuer sur la ratification d’une convention, selon le chronogramme établi par le bureau du parlement.

Les leaders de l’opposition togolaise promettent de mobiliser leurs militants ce mardi devant le parlement du pays pour pousser les députés à changer l’ordre du jour de leur session extraordinaire.

Cette session avait été programmée pour statuer sur la ratification d’une convention, selon le chronogramme établi par le bureau du parlement.

L’opposition estime que la tension politique en cours dans le pays n’autorise pas le parlement à privilégier la ratification d’une convention au détriment de la demande du retour à la constitution de 1992 que la rue réclame depuis quelques jours.

Christophe Tchao, Président du groupe parlementaire du parti au pouvoir estime qu’il n’appartient pas à l’opposition de dicter une méthode et un rythme de travail à l’Assemblée nationale.

Les députés de l’opposition et leurs collègues de la majorité présidentielle sont tous unanimes que la tenue de leur session extraordinaire de ce jour avait été déjà convenue et planifiée avant leur départ en vacances.

L’opposition considère qu’au regard du climat politique actuel, le bureau du parlement doit changer son ordre du jour et son chronogramme afin de tenir compte de la demande de la rue concernant le retour à la constitution de 1992.

KJ

Catégorie:

Actualites

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*