rabbat

Du 28 mars au 28 avril, Rabat, capitale marocaine de la culture, accueille « «L’Afrique en Capitale », un évènement qui célèbre la culture africaine dans toutes ses dimensions. Un mois durant, la ville vivra au rythme d’intenses d’activités culturelles. 36 évènements de diverses disciplines sont programmés dans 18 lieux. Cette fête de la culture se veut à l’image de l’Afrique, généreuse et riche. Le public pourra ainsi accéder gracieusement à tous les spectacles, expositions, rencontres-débats, projections de films… l’objectif étant de faire rayonner la culture africaine.

« L’événement « l’Afrique en Capitale » constitue une première qui met l’art et les expressions contemporaines de l’Afrique à l’honneur et s’inscrit ainsi dans le sillage du Discours Royal prononcé à l’occasion du 28ème sommet de l’Union Africaine», a déclaré M. Mehdi Qotbi, président de la Fondation Nationale des Musées, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Rabat, mardi 07 mars.  Et de poursuivre : « Nous sommes incroyablement heureux d’accueillir la famille africaine au Maroc. C’est une fête de la culture et de l’africanité. L’Afrique a beaucoup apporté à l’art, et la culture, à travers la multitude de ses rythmes, la profusion de ses couleurs, sa jeunesse…. Les fruits de l’art contemporain poussent sur l’arbre de l’Afrique ».

Arts plastiques, cinéma, musique, art urbain, conférences-débat… sont autant de rendez-vous qui vont ponctuer cette première édition qui ambitionne être reconduite.

Création & fusion

Assurée par la Fondation Nationale des Musées, en collaboration avec de nombreux partenaires, représentant la majorité des opérateurs culturels et institutionnels de la capitale, la programmation de « L’Afrique en Capitale », rassemble les meilleures têtes d’affiches africaines dans diverses disciplines. Pour le volet art plastique, la galerie Bab Rouah, accueille « Un regard sur l’Afrique ». Cette exposition qui regroupe des oeuvres issues d’une collection privée unique est l’occasion d’explorer les tendances de l’art africain actuel.

La Villa des Arts propose « Gaia à travers ses miroirs ». Une exposition qui regroupe des travaux de Ahmed Louardighi, Najia Mehadji, Abderrahim Yamou, Pierre Bodo, Jean Goba, Cheri Samba, Calixte Dakpogan, Gonzalo Mabundo, et Fabrice Monteiro. Des artistes qui ont tous travaillé sur la terre.

Les travaux de Abdoulaye Konaté, grand artiste malien, qui mêle artisanat et art pour réaliser à travers le tissu traditionnel africain, des œuvres magistrales entre peinture, sculpture et installation, se dévoile à L’espace Expression CDG, à travers une exposition intitulée « L’étoffe des songes ». Il s’agit d’une série inédite créée en dialogue avec le textile marocain et les artisans de Fès.

Toujours sur le volet exposition, le MMVI réunit deux artistes de premier plan: Wahid Chehata, photographe français d’origine tunisienne, et Kouka Ntadi, peintre congolo-français. Sous le titre « Présence Commune », les deux créateurs exposent le fruit d’une résidence effectuée à Marrakech avec le soutien de la Fondation Montresso.

KJ

Catégorie:

Cultures

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*