Ici, une manifestation étudiante en 2011 dans les rues de Niamey, capitale du Niger. (Photo d'illustration)

Ici, une manifestation étudiante en 2011 dans les rues de Niamey, capitale du Niger. (Photo d’illustration)

Un étudiant serait décédé ce lundi après avoir reçu des coups, selon l’Union des scolaires nigériens qui s’est procuré le constat de décès, en marge de violentes manifestations entre étudiants et forces de l’ordre. Le ministre de l’Enseignement supérieur, joint par RFI, ne confirme pas pour l’instant ce décès, mais assure qu’une quinzaine de policiers ont été blessés dans les échauffourées de ce lundi 10 avril.

Au Niger, les heurts entre étudiants et policiers ont fait un mort, ce lundi 10 avril. C’est l’Union des scolaires nigériens qui l’annonce, constat de décès à l’appui. Il s’agit d’un étudiant en troisième année de sciences humaines. Il serait décédé lundi après-midi, après avoir reçu des coups.

Joint par RFI, le ministre de l’Enseignement supérieur ne confirme pas pour l’instant ce décès, mais assure qu’une quinzaine de policiers ont été blessés dans les échauffourées.

Le campus de l’université Abdou Moumouni est fermé jusqu’à nouvel ordre. C’est ce qui a été décidé par les autorités suite aux manifestations de ce lundi.

Cette fermeture concerne les logements étudiants et le restaurant. Mais les cours ne sont pas affectés par cette décision, assure le ministre Mohamed Ben Omar qui se veut rassurant et promet qu’il n’y aura pas d’année blanche.

source: RFI

KJ

Catégorie:

Education

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*