La firme de Mountain View a licencié l'auteur d'un mémo qui défendait les discriminations homme-femme dans le milieu de la tech.

La firme de Mountain View a licencié l’auteur d’un mémo qui défendait les discriminations homme-femme dans le milieu de la tech.

Google a licencié l’ingénieur à l’origine du mémo sexiste qui avait circulé en interne dans l’entreprise, vendredi, créant la polémique. L’homme a annoncé son intention d’utiliser tous les recours légaux possibles.

L’employé de Google qui avait, vendredi 4 août dans une note interne à l’entreprise, justifié par des différences biologiques l’inégalité de traitement entre femmes et hommes dans le secteur des hautes technologies, a été licencié.

L’homme à l’origine du mémo, James Damore, a confirmé son licenciement dans un courriel à Reuters, précisant avoir été remercié pour « perpétuation des stéréotypes de genre ». Il a dit envisager tous les recours légaux possibles.

Un milieu de la tech très masculin

Dans sa note, James Damore estimait notamment que la « répartition des préférences et compétences des hommes et femmes diffère en partie pour des raisons biologiques et ces différences peuvent expliquer pourquoi on n’observe pas une répartition égale des femmes dans le secteur technologique et aux postes de direction ».

Le traitement des femmes dans le milieu très masculin de la Silicon Valley fait l’objet de vifs débats depuis plusieurs mois, à la suite notamment de plusieurs affaires de harcèlement sexuel chez Uber et dans d’autres start-up.

Avec Reuters

Catégorie:

Sur-le-Net

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*