Hugh Masekela en concert à Paris en 2010.

Hugh Masekela en concert à Paris en 2010.

Légende sud-africaine du jazz et figure de la lutte contre l’apartheid, le trompettiste et chanteur Hugh Masekela est décédé mardi à l’âge de 78 ans, suscitant une pluie d’hommages pour saluer sa musique « intemporelle » et son engagement politique.

« C’est avec une immense tristesse que la famille de Ramapolo Hugh Masekela annonce son décès. Après une courageuse bataille contre un cancer de la prostate, il est décédé paisiblement à Johannesburg, entouré de ses proches », a annoncé sa famille. Le président sud-africain Jacob Zuma a salué « un artiste de jazz, un trompettiste de légende, un défenseur de la culture et un vétéran de la lutte de libération » contre l’apartheid. « Il a gardé vivante la flamme de la liberté en luttant, grâce à sa musique, contre l’apartheid », a encore estimé M. Zuma. « C’est une perte incommensurable pour le monde de la musique et le pays tout entier. »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*