Le Fespam 2015, le festival Panafricain de musique, Brazzaville (illustration).

Le Fespam 2015, le festival Panafricain de musique, Brazzaville (illustration).

Le gouvernement congolais a décidé de reporter sine die la 11ème édition du Festival panafricain de musique (Fespam) initialement prévue du 19 au 21 juillet, pour des «impératifs insurmontables d’agenda». Une décision qui a provoqué une vague de réactions dans les rues de Brazzaville.

Et les réactions sont diverses. Elles vont de la compréhension sur le refrain, il n’y a plus assez d’argent dans les caisses de l’Etat en raison de la crise, au mécontentement parce que les Congolais ont besoin de divertissements.

Vu la chute du baril de pétrole et les élections qui se préparent, ils ont raison de reporter (le Fespam)… Une très mauvaise nouvelle parce que nous avons passé une année très timide… les jeunes ont besoin de loisirs… les jeunes ont besoin de travail
Le festival était organisé chaque année jusqu’en 2015. Il a été décidé en 2016 que l’édition suivante, la XIè, aurait lieu en juillet 2017 et aurait pour thème « Musique et environnement en Afrique et dans la diaspora ».

C’est donc cette nouvelle édition qui est reportée.

KJ

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*