L'espace du livre numérique à Conakry.

L’espace du livre numérique à Conakry.

Conakry est pour un an la capitale mondiale du livre. A cette occasion, quelques entrepreneurs ou spécialistes sont venus de l’étranger pour valoriser le livre numérique. En Guinée, le livre papier n’est pas ou peu développé. Le numérique est-il la solution pour attirer les jeunes générations vers la lecture ? Reportage.

Devant le tableau numérique, quelques chaises et une borne conteuse d’histoire. En appuyant sur le bouton de son choix, un conte de une, trois ou cinq minutes sort comme un ticket de caisse en version papier.

« L’avantage de tous ces outils, c’est que grâce au numérique, on va pouvoir être toujours mis à jour avec les dernières éditions qui existent, et non pas – comme je vois souvent quand on achète des bouquins au marché – de la compta ou de la gestion qui date des années 1960 et dont on ne peut absolument rien faire », explique Thierry Bérard, responsable de cette mini-classe numérique.

Sur un autre stand, l’exposition « Lire sur un smartphone » explique comment télécharger gratuitement ou non des livres numériques. Entouré de quelques Guinéens curieux mais peu nombreux, Jonathan Paul, conservateur à la Bibliothèque nationale de France, précise qu’il existe de nombreuses applications de bibliothèques numériques : « On télécharge le livre une seule fois et après on y a accès même si on n’est plus connecté, donc c’est une facilité d’accès, on est affranchi des problématiques de transport, de stockage ou de douanes… Mais évidemment il faut avoir du réseau et c’est un investissement de base », admet-il.

Selon l’autorité guinéenne de régulation des postes et télécommunication, alors que le taux de pénétration des téléphones portables s’élevait à 99% en 2015, internet n’était accessible que pour un Guinéen sur quatre.

KJ

Catégorie:

Litterature

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*